• Les Machines extraordinaires de Jules Verne en bande dessinée

Exposition ado/adulte de 12 panneaux. Source d’inspiration directe avec l’adaptation de ses romans ou influence assumée et transfigurée dans le cadre d’un travail de création originale, l’œuvre de Jules Verne continue à exister au sein de la bande dessinée contemporaine. Et voici 12 bons exemples de ces traces verniennes dans la bande dessinée…

Pour qui ? – pour un public ado / adulte


Séries et auteurs présentés dans l’exposition :

Les Cités Obscures, François Schuiten et Benoît Peeters (éd. Casterman)
Little Nemo, Winsor Mc Cay (éd. Zenda, Milan ou Pierre Horay)
Nemo, Brüno (éd. Treize Étrange)
Robur, Gil Formosa et Jean-Marc Lofficier (éd. Albin Michel)
Nemo, le capitaine vengeur, Jean-Marc Rochette et Hugot (éd. Bayard)
Edward John Trelawnay, Éric Hérenguel et Dieter (éd. Delcourt)
Voyage sous les eaux, Serge Micheli (éd. Emmanuel Proust)
Le Démon des Glaces, Jacques Tardi (ed. Casterman)
La Ligue des Gentleman Extraordinaires, Kevin O’Neill et Alan Moore (éd. Editions U.S.A)
 – Le Neptune, Jean-Yves Delitte (éd. Glénat)
–  Mystérieuse matin, midi et soir, Jean-Claude Forest (éd. L’Association)

– 12 panneaux  format 70 x 100 cm plastifiés mats

– tirages sur support 10mm avec encadrement métal alu brossé

– systèmes d’accroches : cimaises, grilles caddies, chevalets

– circulation aisée dans les bibliothèques, CDI et salons

– Bonus de l’exposition : elle est bilingue français-anglais.